20/05/2010

HIM numéro thématique 21 consacré aux Mérovingiens (Le comte et l'évêque).

HIM numéro thématique 21 consacré aux Mérovingiens (Le comte et l'évêque) :A lire et à découvrir

le sommaire :

DEUX CONCEPTIONS OPPOSEES DU POUVOIR
L’ascension des comtes,

Par Stéphane Lebecq, Professeur à l’université Lille 3 – Charles de Gaulle

Figures de comtes mérovingiens

Par Josiane Barbier, Maître de conférences à l’université de Paris Ouest Nanterre – La Défense

Un modèle d’évêque mérovingien – Saint Géry de Cambrai
Un parcours exemplaire

Saint Géry, évêque engagé

Mort d’un évêque, naissance d’un Saint

Par Christine Duthoit, Agrégée d’Histoire


MEMOIRE D’OBJETS
Joyaux mérovingiens au musée du Cinquantenaire de Bruxelles

Par Alexandra De Poorter,  Conservatrice des collections archéologiques mérovingiennes et médiévales aux M.R.A.H., et Olivier Vrielynck, Archéologue à la Direction de l’Archéologie, Service public de Wallonie

En chair et en os… Les mannequins du MRAH de Bruxelles

Par Nicolas Baptiste et Soline Anthore, titulaires d’un DEA en Histoire

Le cimetière de Vieuxville

Par Olivier Vrielynck, Archéologue à la Direction de l’Archéologie, Service public de Wallonie et Benoît Wéry, Conservateur du musée du Château Fort de Logne

Découvertes mérovingiennes à Saint-Denis

Par Patrick Périn, Conservateur général du patrimoine au musée d’Archéologie Nationale et Daniel Perrier, Conservateur au Musée d’Archéologie Nationale

La Dame de Louviers

Par Florence Carré, Conservateur SRA de Haute-Normandie

Le projet Litus : des derniers Germains de la mer aux Mérovingiens

Par Christian Delabos, Professeur d’Histoire

couv_hs_21

17:31 Écrit par Rodoric , courage et honneur dans La biblio de Rodoric | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/10/2009

Origine Et Diffusion De L'equipement Defensif Corporel En Mediterranee Orientale (IVe-VIIIe S). (Broché)

Origine Et Diffusion De L'equipement Defensif Corporel En Mediterranee Orientale (IVe-VIIIe S). (Broché)

Le livre de Damien Glad nous permet une synthèse et une nouvelle approche de l’armement défensif de la fin de l’empire Romain jusqu’à la période Carolingienne .

Ce sujet peu traité sera une source d’informations à ne pas manquer pour les chercheurs et aux archéologues les plus pointus ainsi que les amateurs et les reconstituteurs.

Je vous invite donc à vous procurer ce livre et qui vous permettra  de sourcer votre équipement défensif ou simplement de vous plonger dans cette période de l’histoire peu connu mais immensément riche.

 Damien Glad

Doctorant université Paris I Panthéon-Sorbonne, UMR 8167

Chercheur associé au Collège de France

Chargé de cours à l’école du Louvre

Vice-Président de la troupe des Herculiani (Fédération Gallia Antiqua)

 Livre en Français

http://www.amazon.fr/Diffusion-Lequipement-Mediterranee-O...

livre

PREFACE

 

 

 

Dans le cadre de ses masters 1 et 2, brillamment soutenus à l’Université de Paris 1/Panthéon-Sorbonne en 2006 et 2007, Damien Glad s’est attaché à un sujet peu exploré jusqu’ici, en l’occurrence celui de l’origine et de la diffusion de l’équipement défensif corporel dans le monde proto-byzantin (IVe-VIIIe siècles).

 

De fait, à l’exception de la Mer Noire et des régions balkano-danubiennes, le matériel militaire romain tardif est demeuré très largement inédit et a été jusqu’ici peu étudié. En revanche, il a été davantage pris en compte dans le Barbaricum oriental, sans qu’on puisse cependant établir des parallèles significatifs avec l’Empire d’Orient. La plupart du temps, la documentation archéologique existante est demeurée inaccessible aux chercheurs occidentaux dans la mesure où la plupart des découvertes étaient publiées dans les langues nationales des pays d’Europe centrale et orientale qui leur étaient peu familières.

 

De façon exemplaire, Damien Glad est parvenu à surmonter ces difficultés documentaires et linguistiques. Il a ainsi réalisé un corpus - le plus exhaustif à ce jour - des armes défensives protobyzantines, tant dans l’Empire romain d’Orient que dans ses confins barbares. Ces armes ont été classées selon une typologie rigoureuse et leur datation a été révisée en tenant compte des classifications chronologiques les mieux étayées.

 

S’appuyant sur l’exemple des casques et des armures, Damien Glad a notamment pu démontrer, d’une part la continuité des traditions militaires romaines puis byzantines, et d’autre part l’impact considérable des technologies militaires du Bas-Empire romain  sur les peuples barbares voisins. Il a encore clairement établi que l’armement défensif était demeuré en usage dans l’armée romaine, puis byzantine, du IVe au VIIIe siècle. L’auteur a également étudié la question des influences orientales, iraniennes et steppiques, sur l’évolution des armes défensives romaines. La question des  types de matériaux, des techniques de fabrication et des ateliers de production trouve également sa place dans cet ouvrage très documenté et parfaitement illustré.

 

Si un certain nombre de questions ou d’interprétations demeurent encore en suspens et ne trouveront leur solution que par un élargissement de cette recherche, envisagée dans le cadre d’une thèse de doctorat, des acquis décisifs ont été obtenus part Damien Glad dont ce premier livre est désormais une référence obligatoire pour tous ceux qui veulent se pencher sur l’histoire des armes défensives dans le monde protobyzantins.

 

 

Michel Kazanski et Patrick Périn

Paris, 30 janvier 2008

 

 

TABLE DES MATIERES

 

PREFACE       4

Introduction      6

Ier partie : Historiographie de l’armement défensif corporel        10

I. L’armement défensif corporel d’après les auteurs antiques et médiévaux         11

A. L’armement défensif demeure très porté entre le IVe et le VIIIe siècle           11

1. La théorie de la désaffection de l’armement défensif aux Bas-Empire et au Haut Moyen-âge  11

2. La persistance du masque à visage et de la « lorica segmentata » ?     12

3. L’armement défensif des ennemis de l’Empire            13

B. Un armement défensif diversifié dont les témoignages archéologiques sont occasionnels          13

1. La description de nombreux types d’armement défensif         13

2. Les raisons de la rareté de l’armement défensif en contexte archéologique.     13

II. Une Historiographie focalisée sur des problématiques initiales            13

A. Origine et diffusion de l’armement défensif    13

1. L’Extrême-Orient, les steppes et le Proche-Orient     13

2. Le monde méditerranéen       13

3. Les civilisations européennes 13

B. Les techniques et les ateliers de fabrication    13

1. Les types de matériaux         13

2. Les techniques de fabrication            13

3. Les lieux de production         13

C. Des chrono-typologies hasardeuses  13

1. Les casques  13

2. Les armures  13

IIe partie : Chronotypologie de l’armement défensif corporel      13

I. Un armement en héritage : l’armement de la seconde moitié du IIIe s. à la première moitié du Ve s.     13

A. Origine immédiate de l’armement défensif tardif : l’exemple de Doura-Europos.         13

1. Le casque     13

2. Les armures  13

B. Typologie de l’armement défensif (seconde moitié du IIIe s. à la première moitié du Ve s.)     13

1. Les casques à crête et le casque lamellaire     13

2. La cotte de mailles    13

3. L’armure d’écailles, la cnémide et la manica  13

II. L’émergence de nouveaux équipements défensifs (à partir de la seconde moitié du Ve s.)      13

A. L’émergence des casques à « équerres »      13

1. Les casques à « équerres » droites    13

2. Les casques à « équerres » géométriques (Fig.8)       13

B. Le maintien des traditions et l’essor de l’armement lamellaire 13

1. La cotte de mailles et les éléments d’armures (Fig.8)  13

2. L’armure d’écailles et l’armure lamellaire       13

3. Le casque lamellaire (Fig.11)            13

IIIe Partie : Origine et diffusion de l’armement défensif corporel 13

I. Origine de l’armement défensif corporel         13

A. Origine des casques 13

1. Le casque à visage et le casque à crête          13

2. Le casque lamellaire et le casque à « équerres »         13

3. Les apports asiatiques ?        13

B. Origine des armures 13

1. La cotte de mailles    13

2. L’armure d’écailles   13

3. L’armure lamellaire   13

II. Diffusion de l’armement défensif corporel à l’époque médiévale         13

A. Le casque    13

1. Diffusion du casque lamellaire            13

2. Le casque à crête et le casque à « équerres »            13

B. L’armure      13

1. Diffusion de la cotte de mailles (Fig.20)         13

2. Diffusion de l’armure lamellaire (Fig.21)        13

Conclusion       13

Table des illustrations    13

Abréviations     13

Bibliographie    13

Annexe I : Catalogue    13

Annexe II : Cartes        13

Annexe III : Figures      13

 

 

 

09:33 Écrit par Rodoric , courage et honneur dans La biblio de Rodoric | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

30/01/2009

Livre d'exposition "Byzantium 330-1453"

A lire le livre d'exposition  "Byzantium 330-1453"

exposition sur

http://www.royalacademy.org.uk/exhibitions/byzantium/about/

Le Livre de de Robin Cormack (Auteur), Maria Vassilaki (Auteur)

de Robin Cormack (Auteur), Maria Vassilaki (Auteur)

Exposition au Royal academy

About Byzantium 330–1453

  • NEW: Download lectures by curator Robin Cormack and His Grace Dr Rowan Williams, The Archbishop of Canterbury

Highlighting the splendours of the Byzantine Empire, Byzantium 330–1453 comprises around 300 objects including icons, detached wall paintings, micro-mosaics, ivories, enamels plus gold and silver metalwork. Some of the works have never been displayed in public before.

Icon of the Archangel Michael, Constantinople, twelfth century.
Icon of the Archangel Michael, Constantinople, twelfth century. Silver gilt on wood, gold cloisonné enamel, precious stones, 46.5 x 35 x 2.7 cm. Basilica di San Marco, Venice, Tresoro, inv. no. 16. Photo per gentile concessione della Procuratoria di San Marco/Cameraphoto Arte, Venice
The exhibition includes great works from the San Marco Treasury in Venice and rare items from collections across Europe, the USA, Russia, Ukraine and Egypt. The exhibition begins with the foundation of Constantinople in 330 AD by the Roman Emperor Constantine the Great and concludes with the capture of the city by the Ottoman forces of Mehmed II in 1453. This is the first major exhibition on Byzantine Art in the United Kingdom for 50 years.

This epic exhibition has been made possible through a collaboration between the Royal Academy of Arts and the Benaki Museum, Athens.

Byzantium 330–1453 follows a chronological progression covering the range, power and longevity of the artistic production of the Byzantine Empire through a number of themed sections. In this way the exhibition explores the origins of Byzantium; the rise of Constantinople; the threat of iconoclasm when emperors banned Christian figurative art; the post-iconoclast revival; the remarkable crescendo in the Middle Ages and the close connections between Byzantine and early Renaissance art in Italy in the 13th and early 14th centuries.

Between 1204 and 1261, Constantinople was in the hands of the Latin Crusaders, but the return of the Byzantine Emperors to the city initiated a final period of great diversity in art. Art from Constantinople, the Balkans and Russia show the final phase of refinement of distinctively Orthodox forms and functions, while Crete artists like Angelos Akotantos signed their icons and merged Byzantine and Italian styles. Up to the end of the Byzantine Empire, with the fall of Constantinople to the Ottoman Turks in 1453, manuscripts, micromosaics and metalwork demonstrates the virtuosity of its artists.

The exhibition shows the long history of Byzantine art and documents the patrons and artists and the world in which they lived. Seeing themselves as the members of a Christian Roman Empire they believed that they represented the culmination of civilisation on earth. The art emits an intellectual, emotional and spiritual energy, yet is distinctive for the expression of passionate belief and high emotion within an art of moderation and restraint.

The Antioch Chalice,  Byzantine, from Syria, possibly Kaper Koraon or Antioch, first half of the sixth century.
The Antioch Chalice, Byzantine, from Syria, possibly Kaper Koraon or Antioch, first half of the sixth century. Silver cup set in footed silver-gilt shell, Height 19. 7 cm. Lent by the Metropolitan Museum of Art, New York. The Cloisters Collection, 1950 (50.4). Photo © The Metropolitan Museum of Art
Byzantium 330-1453 showcases the Antioch Chalice (left), on loan from the Metropolitan Museum of Art, New York. After its discovery in c.1911, the silver gilt artefact was believed to have been the Holy Grail, the cup used by Christ at the Last Supper. Major works from the Treasury of San Marco, Venice have been loaned to the Royal Academy including the ornate Chalice of the Patriarchs, c. 10th–11th century. Other highlights include a two-sided icon of Virgin Hodegetria (obverse) and the Man of Sorrows (reverse), 12th century, from the Byzantine Museum, Kastoria, an impressive 10–11th century imperial ivory casket from Troyes cathedral depicting hunting scenes and riders and the Homilies of Monk James Kokkinobaphos, a manuscript from 1100–1150AD on loan from the Bibliothèque Nationale de France, Paris.

Byzantium 330–1453 has been organised by the Royal Academy of Arts and the Benaki Museum, Athens. The exhibition has been curated by Professor Robin Cormack, Courtauld Institute, London, Professor Maria Vassilaki, University of Thessaly at Volos and the Benaki Museum and Dr Adrian Locke, Acting Head of Exhibitions, Royal Academy of Arts.

 Sponsor

The J.F. Costopoulos Foundation, the A.G. Leventis Foundation, and the Stavros Niarchos Foundation are very proud to support the exhibition Byzantium 330-1453.

The three Foundations are committed to promoting and preserving Hellenic culture and heritage in Greece and abroad. Furthermore, the Foundations aim to express their active support for collaborative projects between acclaimed international institutions, realised in this case by the Benaki Museum in Athens and the Royal Academy of Arts in London.

The J.F. Costopoulos Foundation, the A.G. Leventis Foundation, and the Stavros Niarchos Foundation have a long tradition of supporting major exhibitions of Byzantine Art and hope that, through their collaboration with such renowned cultural organisations, they will enhance the audience’s understanding of a very significant culture.

Byzantium, 25 October 2008 - 22 March 2009

 

22:15 Écrit par Rodoric , courage et honneur dans La biblio de Rodoric | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23/01/2009

Nos ancêtres les Barbares

Nos ancêtres les Barbares
Voyage autour de trois tombes de chefs francs
Ouvrage collectif sous la direction de Cécile Varéon

104 pages, 160 illustrations
22 x 28 cm
25 €
broché avec rabats
Des fouilles archéologiques, entreprises en 2002 sur le site de La Tuilerie à Saint-Dizier ont permis la mise à jour de trois magnifiques tombes de chefs francs du VIe siècle. Ces tombes recelaient un véritable trésor : bagues en or, bracelets de bronze, fermoirs d'aumônière incrustés de pierres précieuses, épée avec anneau doré, seau en bronze, boucles et mors en fer damasquinés d'argent... L'exceptionnelle qualité du mobilier funéraire ici dévoilé n'est comparable qu'à quelques rares site européens (Tournai, Krefeld Gellep). Publication de référence sur le sujet, cet ouvrage présente pour la première fois cette découverte archéologique majeure et regroupe des contributions d'auteurs et de spécialistes qui nous donne un éclairage inédit sur la France du VIe siècle et sur les origines barbares de notre pays.
coédité avec le musée de Saint-Dizier (Haute-Marne)
Exposition à l'Espace Camille-Claudel de Saint-Dizier du 29 novembre 2008 au 30 juin 2009
Code article
ISBN-9782757201893
paru le 7 janvier 2009.


--------------------------------------------------------------------------------

http://www.somogy.net/fiche.php?ref=9782757201893


9782757201893

21:28 Écrit par Rodoric , courage et honneur dans La biblio de Rodoric | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Mérovingiens et Carolingiens en Île-de-France

Mérovingiens et Carolingiens en Île-de-France
Découvertes archéologiques
sous la direction de Pierre-Jean Trombetta

96 pages, 60 illustrations
25 x 28 cm
30 €
relié sous jaquette renforcée

coédité avec le musée de l'Hôtel-Dieu, Mantes-la-Jolie

Code article 969479.0
ISBN-2-85056-591-1
paru le 13 novembre 2002
.

--------------------------------------------------------------------------------

http://www.somogy.net/fiche.php?ref=2-85056-591-1&cat=2


2-85056-591-1

21:27 Écrit par Rodoric , courage et honneur dans La biblio de Rodoric | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/01/2009

La vie d'un chevalier, 1171-1252, de Philippe Auguste à Saint-Louis

 

A lire et à garder pour les reconstituteurs

La vie d'un chevalier, 1171-1252, de Philippe Auguste à Saint-Louis
Premier volume de la nouvelle collection  « Le reporter du temps », l’ouvrage nous mène sur les pas de Thibaut des Puys de Morsaing, chevalier médiéval, comme s’il avait été suivi par un photographe.
Les épisodes de la vie de ce personnage fictif sont prétextes à la mise en scène de matériels illustrant la réalité sociale de la France de Philippe Auguste à Saint Louis : son enfance à la campagne, la découverte du monde seigneurial, la Terre Sainte, les guerres, l’administration du domaine etc. Chaque scène proposée respecte au plus près la perception que nous avons de la réalité historique, telle qu’elle est actuellement conçue par les chercheurs.
112 pages
Plus de 160 photographies
ISBN : 978.2.35250.066.7
sur le site :
numero_2109_1211884305
des photos provenant du site :
fichier_20_1211901504
fichier_21_1211901513
fichier_22_1211901522
fichier_23_1211901531
fichier_24_1211901560
fichier_25_1211901567
fichier_26_1211901575
fichier_27_1211901588

09:41 Écrit par Rodoric , courage et honneur dans La biblio de Rodoric | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Armes et armures médiévales : Ve au XVe siècle

A lire et à voir : de nombreuses pièces de collection sont décrites

51OZXqR82CL._SS500_

09:32 Écrit par Rodoric , courage et honneur dans La biblio de Rodoric | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |